clin d'œil féminin

Beaucoup de préjugés, de prétentions, de divagations et de mensonges ont désorienté les femmes et les hommes

hijab de la mariée

**** Le hijab de la mariée

Le hijab de la mariée selon Jailan Atef

Le hijab de la mariée jailan2

Le hijab de la mariée 2010…. la mariée mouhadjaba est bohème avec son voile blanc vaporeux, elle ajoute des petites touches de fleurs ou de broches perlées. Jailan Atef, maquilleuse et styliste des mariées nous offre de nouvelles perpectives pour vous donner une allure de princesse.

2763214857

* selon Jailan Atef …Cette designer a pensé aux femmes voilées et leur proposent à travers son site web des voiles tous en blanc spéciales mariées. Beaucoup de femmes doivent porter le hijab notamment pour le mariage civil. Les voiles de Jailan sont en organza ou en tulle, perlés … il y en a pour tous les goûts, du plus simple au plus extravagant. Bon à savoir : Jailan s’est également spécialisée dans le maquillage artistique.

Le hijab de la mariée selon Jailan Atef

Le hijab de la mariée selon Jailan Atef

n1094217080_80860_6174

ELEGANCE HIJAB MARIAGE

16260_313394275561_883165561_9499744_3173716_

dyn001_original_400_829_pjpeg_2657029_1fac6930fbbf1b5f12944a07492aaa42

hijab de la mariée

comment-mettre-votre-hidjab1

Leçon n° 1 : Comment mettre votre hidjab

Le hijab de la mariée selon Jailan Atef

mariage_300x200

1574

Le hijjab est le mot persan qui désigne le voile. Il signifie « dérober au regard, cacher ».

hijab-and-the-city-femme

598

5579__47432_zoom

Abaya-And-Hijab-Collection

877

mariage+religieux+1+(+photo+habib)

media_xll_4745641

_MG_7732_JPG-for-web-large

**consulter pae ailleurs:  String de la mariée

**Ecouter :  Ya Laàroussa

**Voir d’autres images: **Le hijab en images

******************************

*A l’approche de l’été, un Américain musulman, doctorant à l’Université de Maryland, crée une gamme de hijab anti-chaleur

Etats-Unis : un étudiant musulman crée une gamme de hijabs anti-chaleur

Soucieux du bien-être des femmes musulmanes voilées à l’approche des premières chaleurs estivales, quand le soleil se fait de plomb, Omar Goheer, un Américain de confession musulmane, doctorant en chimie et en économie à l’Université de Maryland, s’est lancé dans l’aventure entrepreneuriale en confectionnant une gamme de hijabs, fluides et soyeux, à même de procurer une agréable sensation de fraîcheur aux têtes qu’ils recouvrent.

Parce que chaque femme « mérite d’être traitée comme une reine« , comme le proclame celui qui est passé de l’idée à la réalisation en l’espace de deux ans, troquant sa casquette d’étudiant brillant pour celle de chef d’entreprise qui a désormais le vent en poupe, la société K.Sultana a ainsi vu le jour, et avec elle, une collection de foulards islamiques aériens, confortables et seyants, grâce à l’alliage tout en douceur du polyester de crêpe georgette et de la mousseline de soie.

« Chaque femme mérite le droit à l’éducation, à l’égalité des droits dans la société et l’égalité des chances », insiste Omar Goheer qui a également innové sur le Net en créant un site dédié à un programme pédagogique « living-learning ». Aux commandes d’une affaire florissante et en pleine expansion, le businessman n’en reste pas moins un musulman attaché à ses valeurs et à son éthique, sensible à la détresse des plus démunis, et notamment des femmes musulmanes sans-abri de Baltimore pour lesquelles il reverse régulièrement une partie de ses profits.

Accueilli avec enthousiasme par l’ensemble des étudiants musulmans du Maryland, filles comme garçons, le projet novateur imaginé, conçu et porté à bout de bras par Omar Goheer fait la fierté de toute une communauté, tout en apportant un confort inestimable à la gent féminine, ce qui fait dire à l’une de ses plus ferventes admiratrices, Aisha Ali, que seules ses formidables compétences de manager ont permis au concept K.Sultana, d’abord esquissé sur le papier, de se matérialiser et de prospérer.*oumma.com/12 mai 2015

*******************************

**Grand Salon du mariage oriental à Paris

La 5e édition du Grand salon du mariage oriental s’est tenu les 26 et 27 novembre 2011. au grand hall de La Villette à Paris.

<br />

Devenu un rendez-vous incontournable, le Grand salon du mariage oriental a pour principal objectif de mettre en lumière les spécificités et les richesses de l’art nuptial du monde. Cette cinquième édition réunira 150 sociétés exposantes et 20 000 visiteurs. Sur une durée de deux jours, les professionnels du rêve, gastronomie hallal, salles de réception, décorateurs, negafa, robes de mariée et robes traditionnelles, stylistes, calligraphes, tatoueurs au henné avec strass et poudre de diamant, démonstrations de maquillage libanais et stands de relooking… exhiberont leur savoir-faire. Cet événement célébrant les rituels du mariage, fondés sur la culture du partage sera organisé un an après le début du Printemps arabe.

Par devoir de mémoire et afin que nul n’oublie, Zoubida Chergui, organisatrice du Grand salon du mariage oriental, et la marraine du salon, Farida Aït Kaci, qui œuvre depuis plus de 20 ans sur le terrain de la solidarité, ont décidé d’un commun accord de monter un défilé de haute couture en hommage au Printemps arabe, une première dans la capitale de la mode qu’est Paris. Le défilé en question regroupera une dizaine de créateurs de haute couture, originaires de Syrie, Tunisie, Maroc, Algérie, Palestine et la France. La Libye ne sera pas en reste. Elle sera à l’honneur avec la présence d’une talentueuse styliste, cette dernière compte bien exhiber une garde-robe riche et audacieuse à la fois. L’ensemble de ces stylistes auront la lourde tâche de présenter leurs nouvelles collections, axées sur les couleurs d’un Printemps du renouveau. Ce Salon du mariage oriental coïncidera, cette année, avec le nouvel an musulman.

«Cette année, la simultanéité du nouvel an musulman et du défilé du Printemps arabe donne une amplitude encore plus symbolique au message que veut transmettre le Grand salon du mariage oriental», précise dans un communiqué l’organisatrice Zoubida Chergui. Il est à noter que l’ensemble des stylistes du «Défilé du Printemps arabe» offrira des robes vendues lors d’une soirée caritative afin de soutenir des femmes et des enfants réfugiés à la frontière tuniso-libyenne. Les bénéfices de la vente seront intégralement reversés à l’association Le cœur en partage, fondée en 2009 par Farida Aït Kaci pour aider les personnes en situation de précarité. (El Watan)

**********************************

le_burkini_reference

Le burkini est le maillot de bain islamique. Il est composé d’un voile, d’une tunique et d’un pantalon. Seuls sont apparents les pieds, les mains et le visage. Fin juillet, Carole, 35 ans, a été interdite de baignade à la piscine d’Emerainville, en Seine et Marne, parce qu’elle portait un burkini.

le

Le niqab est composé d’un voile pour couvrir les cheveux et d’un second qui dissimule le visage. Plutôt porté dans les pays du golfe persique, le niqab cache tout le corps et ne laisse apparaître que les yeux

**********************************************

*********************************

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Change The World Together |
April Bowlby |
Une consultante et ses reto... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luxotesteuse
| L'Opportuniste
| Vieillir ensemble