clin d'œil féminin

Beaucoup de préjugés, de prétentions, de divagations et de mensonges ont désorienté les femmes et les hommes

Ahlam Mostaghanemi

*Ahlam Mostaghanemi consacrée «Femme arabe la plus distinguée 2015 »

Ahlam Mostaghanemi Mosteghanemi-ahlam

La belle et talentueuse romancière algérienne Ahlam Mostaghanemi vient d’être consacrée «Femme arabe la plus distinguée 2015» au même titre que d’autres femmes arabes qui ont excellé dans leur domaines respectifs.

Cette haute distinction qui fait honneur à l’auteure et évidemment à son pays l’Algérie, a été découverte au hasard dans les médias. Personne en Algérie n’a entendu parler de ce prix qui en est tout de même à sa 7ème édition !

Notre romancière, qui a ébloui le monde arabe voire même l’Occident par son best-seller, «Dhakirat Al Jassad» (la mémoire de la chaire), qui s’est vendu à des centaines de milliers d’exemplaires, a été couronnée parmi un aréopage de personnalités féminines dont l’astronaute marocaine Meriem Chedid, l’athlète tunisienne Habiba Laghribi, la chanteuse libanaise Majda Roumi et la comédienne égyptienne Yousra.

C’est dire à quel point ce prix est important pour Ahlam qui rêve certainement d’une distinction littéraire plus prestigieuse et pourquoi pas le Goncourt voire le Nobel… Faut-il souligner qu’Ahlam Mostaghanemi est une authentique icône littéraire dans tout le monde arabe mais insuffisamment connue chez elle en Algérie.

Nul n’est prophète en son pays

Il est à espérer que ce prix puisse booster un peu son aura en Algérie où le talent n’est pas toujours récompensé et encore moins célébré, bien au contraire. Il n’est qu’à rappeler les mots très durs que prononce Boudjedra contre des auteurs algérien qui ont le bonheur (ou le malheur c’est selon) d’être couronné quelques part dans le monde, à l’image de l’immortelle Assia Djebbar qui ne serait pas une romancière selon Boudjedra…

Cela étant dit, ce prix arabe qui a été institué en 2004 par la Ligue arabe, vise à faire connaitre les réalisations de la femme arabe dans les différents domaines et ses succès sur la scène internationale, selon les organisateurs.

Le prix est attribué par la fondation de la femme arabe, «première institution arabe non gouvernementale pour les recherches et les programmes ayant pour mission de «promouvoir le rôle de la femme dans la vie sociopolitique et économique».

Ahlam Mostaghanemi est considérée comme l’une des «plumes féminines les plus talentueuses de la littérature arabophone». Parmi ses œuvres figurent «Mémoires de la chaire» publié en 1993 et qui a obtenu le Prix Naguib Mahfoud en 1998, « Chaos des sens» (1997), «Passage d’un lit» (2003) et «Le Noir te va si bien» (2012).**Par Hakim Megatli | 09/12/2015 | .algerie1.com/

*****************************

Description de cette image, également commentée ci-après

*Ahlem Mosteghanemi, la princesse à la robe blanche

Vêtue de blanc, la romancière algérienne, Ahlem Mosteghanemi, ressemblait, dimanche 30 octobre 2016 au SILA- Palais des expositions des Pins Maritimes, à l’est d’Alger, à une princesse.

d-lecrivaine-ahlam-mosteghanemi-sollicitee-par-lagence-onusienne-abfb1 Ahlam.Mostaghanemi dans beauté

***cliquer ici: Salon international du livre-Alger

***********************************

*Facebook/

La page d’Ahlam Mosteghanemi la plus suivie par les Algériens

Les pages Facebook au contenu algérien et dépassant le million d’abonnés est en augmentation constante, indique le site fanzone.dz qui a réalisé une étude sur les habitudes des Algériens sur ce réseau social.

Les raisons de cette hausse sont, selon la même source, dus à la progression du nombre comptes algériens actifs sur Facebook qui atteint aujourd’hui les 19 millions. Selon cette étude, la page de la romancière Ahlam Mosteghanemi arrive en tête des pages les plus suivies avec 11 893 000 abonnés. Vient ensuite celle de la journaliste Khadidja Bengana avec 9 835 095 abonnés. Arrive ensuite celle du journal El Bilad avec 7 220 252, se classant ainsi en tête des pages des médias algériens.

Par ailleurs, sur les 76 pages algériennes les plus suivies, 29 publient exclusivement des contenus humoristiques et musicaux. Les pages dédiées à l’information sont, pour leur part, au nombre de 15. Celles appartenant à des entreprises sont au nombre de 14. Quant à celles consacrées aux hommes politiques, elles arrivent largement en queue de peloton.*

Par

Rachid Ikhen- .algerie-focus.

 8 novembre 2017

********************************

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Change The World Together |
April Bowlby |
Une consultante et ses reto... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luxotesteuse
| L'Opportuniste
| Vieillir ensemble