clin d'œil féminin

Beaucoup de préjugés, de prétentions, de divagations et de mensonges ont désorienté les femmes et les hommes

Clés et astuces

*De bonnes habitudes dans la vie quotidienne et des solutions

*************************************

*Mettre fin au désordre des enfants

Clés et astuces enfantpeinture_v

Si les bruits de petits pas sont familiers dans votre foyer, alors, le désordre l’est probablement aussi. Des dessins d’arc-en-ciel, des examens et des documents scolaires divers arrivent à la maison tous les jours, avec les enfants. Et l’après-midi est un tourbillon de crayons de couleur, de peintures, de livres et de jouets. Le désordre est normal durant l’enfance. La plupart des enfants deviennent des adultes soigneux – ou, du moins, plus soignés. Mais cela ne signifie pas que vous deviez endurer l’encombrement jusqu’à ce que vos enfants entrent à l’université. Ces conseils vous aideront à diminuer le désordre de vos enfants

ranger-desordre-enfants

*établir des règles

Réunissez les enfants et dites-leur que de nouvelles règles sont instaurées pour garder la maison plus propre. Voici quelques règles à appliquer : les jouets ne doivent pas bloquer les portes, les vêtements propres qui sont essayés, mais rejetés, doivent être remis dans le tiroir et non dans le panier de vêtements sales; tout doit être ramassé et rangé avant d’aller au lit le soir.Enfin, tentez d’identifier les jouets et vêtements que l’enfant utilise encore. Vous pouvez donner à une oeuvre de charité les jouets et vêtements qui ne servent plus pour obtenir plus d’espace et du même coup, aider ceux dans le besoin!

*réutiliser les vieux meubles

enfantregles_v

Regardez dans votre maison pour voir s’il y a des meubles qui peuvent être recyclés et installés dans les chambres des enfants. Un coffre ou une cantine peuvent devenir un lieu de rangement pour les articles de sport ou les jouets. Par précaution, désengagez le verrou et ajoutez un dispositif de sécurité ou un autre mécanisme qui tient le couvercle ouvert.Une petite commode à tiroirs, dans une chambre d’enfant ou la salle de famille, peut être utilisée pour le rangement des œuvres d’art des enfants. Les fournitures seront placées dans un seau en étain sur la commode et un panier contiendra les réserves de papier. Laissez les enfants remplir les tiroirs de la commode de leurs créations quotidiennes. Comme on ne peut garder tous les dessins et peintures, ne retenez que le meilleur de la production hebdomadaire ou videz les tiroirs quand ils sont pleins et rangez les trésors dans une boîte spéciale au nom de l’enfant. Vous pouvez également utiliser les tiroirs de la commode pour ranger les photos scolaires, les notes de l’enseignant et autres documents spéciaux.

*créer des outils de rangement uniques

Un simple panneau perforé à crochets ou un porte-tasse – accroché à la bonne hauteur, dans la chambre d’enfant – peut servir au rangement de divers articles, comme des ceintures, des chapeaux, des colliers et des gants.Dans la salle de bains, placez sur le mur de la baignoire un filet pour le lavage des vêtements délicats ou une petite encoignure avec des trous permettant à l’eau de s’écouler, pour éviter que les canards en caoutchouc, les voiliers et les Barbies ne squattent le bain.

*un bac ou un panier dans chaque pièce

chambre_enfant_v

Placez un bac ou un panier solide dans chacune des principales pièces où jouent vos enfants. Apprenez-leur à y déposer les jouets quand ils passent d’une pièce à une autre. Le nettoyage rituel du soir sera plus rapide et plus simple, car les enfants n’iront qu’à un seul endroit dans chaque pièce pour récupérer les jouets avec lesquels ils ont joué pendant la journée.

*des articles de rangement qui conviennent aux enfants

Songez à vous procurer des bacs empilables qui ouvrent par l’avant; ils éviteront que les jouets ne traînent au sol où ils pourraient représenter un danger de chute, mais laissez les enfants ramasser les jouets sans aide. Des contenants empilables sont une bénédiction si votre enfant a plus de jouets qu’un seul bac ne peut en contenir.
Déposez les jouets avec lesquels on ne joue pas tous les jours dans une grande boîte en plastique. Parce que les enfants pourront garder un œil sur le contenu, ils ne protesteront probablement pas. Cachez ces boîtes dans le fond d’un placard ou sous un lit.

Songez à vous procurer un joli coffre pour les jouets fréquemment utilisés. Il servira de siège aux parents pendant qu’ils surveillent l’habillage du matin. Mais assurez-vous que le coffre a un couvercle léger ou amovible, qui ne va pas se refermer en claquant et blesser un enfant.De petits paniers d’osier – comme ceux dont on se sert pour trier le courrier – sont tout aussi efficaces pour ranger les petits soldats, les figurines et les dinosaures errants. Pour plaire aux enfants, achetez des paniers aux couleurs vives et éclatantes. *source:selection.readersdigest.ca

***************************************

*des sites qui peuvent être utiles

**France-services publics: vos droits et démarches

**France-Pages jaunes

**France- Les informations sur les entreprises

**France-Appartements-achats-location

*****************************

*Covoiturage : les nouveaux transports en commun

Economique, sociable, écolo et aventurier, ce mode de transport contemporain gagne du terrain, mais le covoiturage est parfois un sport de combat.

covoiturage-tt-width-600-height-400

Tout était calme quand, soudain, une voix de crécelle surgit dans l’habitacle. Zaz. On aurait presque préféré que le conducteur nous abandonne sur une aire d’autoroute à Montargis avec un sandwich Sodebo périmé. Le covoiturage est un sport de combat. On entend parfois des phrases terribles (“Christophe Maé, il met du baume au cœur”, “Izia c’est ce qu’il y a de plus rock en France actuellement”). On passe des heures à écouter NRJ, Fun Radio et le Moscato show sur RMC Sports. Des centaines de kilomètres à subir de la chanson-française-à-textes-et-accordéon. Malgré tout, les Français sont de plus en plus nombreux à adopter ce moyen de transport pratique et économique qu’est le covoiturage face au coût prohibitif de certains billets SNCF.

Prenons un exemple. Si on se rend régulièrement de Paris à la lointaine contrée qu’est le Jura, naïvement, au début, on y va en train. On se dit que de Paris, ça doit être possible même sans TGV. Sauf que pour le tarif et le temps d’un A/R à Lons-le-Saunier, on peut se payer un vol pour Lisbonne, Rome ou Prague. Même si le Jura, c’est sympa, à ce prix-là, on préfère se gaver de morue que de cancoillotte.

Une levée de fonds record début juillet de 73 millions d’euros

Fort de ce constat, le site covoiturage.fr, désormais connu sous le nom de BlablaCar, propose un principe simple : vous cherchez le trajet que vous souhaitez, réservez, payez au site par carte bleue. Vous recevez un code que vous donnerez, à la fin du trajet, au conducteur, pour qu’il récupère son argent (moins les frais de transaction, de l’ordre de 12 %). Aucun paiement n’est effectué de la main à la main et chacun peut donner son avis sur le voyage effectué, ce qui est quand même rassurant dans la mesure où on n’a pas forcément envie de tomber sur un psychopathe. Tout est vérifié et sécurisé.

En période de crise économique, le covoiturage est en plein essor. Leader sur le marché (90 % des annonces de covoiturage), créé en France en 2004, BlablaCar a connu une croissance de 200 % par an ces dernières années et compte 3 millions de membres dans l’Hexagone (8 millions en Europe). Son président fondateur Frédéric Mazzella a finalisé une levée de fonds record début juillet de 73 millions d’euros rapporte Le Monde. Dans son système, le passager paye beaucoup moins cher (50 euros l’A/R Paris/Lons-le-Saunier contre 150 euros minimum en train) et le conducteur réduit ses frais. C’est gagnant-gagnant, comme dirait Ségolène Royal. Et en plus, c’est bon pour l’environnement. En moyenne, la durée de transport pour Lons est équivalente. Evidemment, pour un Paris-Lyon ou un Paris-Marseille, on gagne en argent ce qu’on perd en temps.

On apprend comment fumer de la cocaïne

Alors forcément, on ne sait jamais sur qui on va tomber. Mais c’est aussi le charme du concept d’autant, qu’au pire, rien ne vous oblige à discuter avec vos “covoituriers”. Les hommes politiques devraient faire du covoiturage. On y rencontre plombier, installateur de surfaces sportives, VRP d’équipements solaires, ingénieur espagnol devenu physio en France pour échapper à la crise, principal de collège, assistantes sociales, patron de boîte de livraisons de meubles, chômeurs, prof de ski nautique, un directeur de centre de loisirs, des fans d’Emmanuel Moire en partance pour un concert…

On parle mariage pour tous avec une anti (mais qui n’était pas allée manifester parce que “Jésus était tolérant”), on apprend comment fumer de la cocaïne, on voit un jeune homme faire des adieux déchirants à sa copine sur une aire d’autoroute avant de partir pour Roissy CDG direction l’Australie pour une durée indéterminée. Un plombier vous fait découvrir des reprises de Brassens par des groupes japonais. On vous offre des cafés, des gâteaux et du jus de fruit. On vous raconte ses problèmes de couple, sa vision du monde, de la politique, de l’éducation, de l’égalité hommes-femmes ou la meilleure façon de cuire une tarte aux fraises.

Une pause au Buffalo Grill de Lamballe un 31 décembre à 19 h 30

Il serait faux de dire que c’est à chaque fois enrichissant. Parfois, c’est juste long et chiant. Parfois, on n’a rien se dire, parfois on n’en peut plus d’entendre un parfait inconnu déblatérer sur le laxisme de Taubira, les impôts, les différences fondamentales entres les hommes (qui viennent de Mars) et les femmes (qui viennent de Venus).

Parfois, on a envie de hurler quand on vous explique que Dieu a créé Adam et Eve, et pas Adam et Yves. Parfois, le conducteur décide de faire une pause au Buffalo Grill de la zone industrielle de Lamballe un 31 décembre à 19 h 30. La vision de couples venus fêter le nouvel an en commençant par une salade d’accueil gratuite peut vous déprimer profondément.

Mais, outre le fait de voyager à moindre coût et de moins polluer, le covoiturage permet justement un brassage social, une rencontre de personnes qui n’ont rien en commun à part la nécessité de rallier Orléans à Chalon-sur-Saône un 17 octobre en fin de matinée. Et ça, c’est encore plus rare qu’un A/R Paris/Lons-le-Saunier en train à un prix raisonnable.*lesinrocks.com-18/08/2014

L'économie annuelle réalisée en covoiturage pour le trajet domicile-travail peut s'élever à 2100 euros.

*Le covoiturage se développe de plus en plus

L’inflation des prix à la pompe, constatée depuis plusieurs semaines, oblige les automobilistes à redoubler d’attention avec leur budget carburant. Entre autres initiatives, lecovoiturage se développe à vitesse accélérée.Covoiturage.fr, le site le plus utilisé dans l’Hexagone – il revendique plus de 90 % des annonces dans ce domaine -, prévoitmême un pic historique ce mois-ci, avec des inscriptions en hausse de 23 % entre mars et avril 2012. Par rapport à la même époque l’année dernière, le nombre d’inscrits a quasiment doublé, passant de 1 à 1,8 million. «Pour le seul mois de mars, nous avons recensé 350.000 transportés, soit l’équivalent de 850 TGV pleins», indique Covoiturage.fr, qui vise les 5 millions de membres à l’horizon de 2015.

Sur la route, deux types de covoiturage coexistent: d’une part le trajet domicile-travail, de l’autre les plus longues distances. Covoiturage.fr a fait les comptes: «Sur un trajet de 20 kilomètres, deux conducteurs qui alternent la conduite chaque semaine réalisent en moyenne 2100 euros d’économie par an.» Sur un parcours plus long comme Paris-Lyon, «le gain est immédiat pour les automobilistes car les passagers prennent en charge les frais d’essence et de péage, c’est-à-dire 180 euros d’économie».

Quant à savoir si la voiture devient soudain beaucoup plus avantageuse que les autres moyens de transport, la comparaison est difficile car les tarifs du train ou de l’avion sont davantage sujets à fluctuations. «Mais dans le cas où l’on prend son billet SNCF la dernière semaine avant son départ, le covoiturage revient en moyenne trois fois moins cher», avance Covoiturage.fr.

Pour ceux qui hésitent à recourir au covoiturage, l’une des craintes consiste dans une éventuelle «mauvaise rencontre». La réponse de Covoiturage.fr est immédiate: «Nous ne présentons aucun risque car chacun de nos membres est soigneusement référencé, via une série de coordonnées exigées.»*lefigaro.fr le 20/04/2012

**Le boom du Covoiturage

C’est un phénomène qui se développe le plus, temps de crise oblige. Simple, économique et convivial le covoiturage prospère.

<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Bertille (à gauche) et Sihem vont partager la voiture de François pour aller à Paris. » src= »http://www.lunion.presse.fr/sites/default/files/imagecache/vdn_photo_principale_article/articles/ophotos/20131013/302509464_B971206794Z.1_20131013173227_000_G8R1C8CVD.1-0.jpg » /></p>
<p><strong><span style=Le rendez était fixé à 13h30 sur le parking du gymnase René Tys à Reims. François est arrivé là un peu avant l’heure. En provenance de Châlons, il part vers Le Mans. Et plutôt que de faire le trajet seul, il emmène Sihem, étudiante qu’il déposera à Paris, et Bertille, venue dans la région pour les vendanges. Les trois ne se connaissent pas mais ont comme point commun le site internet BlablaCar.

Numéro 1 du covoiturage en France, ce site est le centre de ralliement de cette tribu particulière en plein boom : les co-voitureurs. Ils seraient ainsi plusieurs millions en France à utiliser ce système de déplacement. « J’ai commencé comme utilisateur en 2009 puis rapidement comme conducteur », raconte François. « Aujourd’hui je propose tous mes trajets sur le site que ce soit pour les déplacements boulot ou pour les vacances. En moyenne je l’utilise tous les 15 jours, trois semaines ».

L’aspect économique est le premier argument pour le conducteur comme pour le passager. Le prix proposé par François pour aller à Paris est ainsi de 11 euros par personne sachant que lorsqu’une personne propose un. « Même avec la carte 12-25 ans je n’aurais jamais un tel tarif à la SNCF où un aller-retour en fin de semaine tourne à 50 euros, indique Sihem, 23 ans. Je suis étudiante et habite Paris. Pour moi c’est nettement plus économique et plus souple. Il suffit de mettre sur le site sa ville de départ, celle d’arrivée, la date et l’heure du trajet souhaitez et vous avez les offres des différentes personnes. » Jusqu’à présent, la jeune femme n’a jamais eu de mauvaises surprises. La première fois elle s’est tout de même fait accompagner par ses parents, davantage d’ailleurs pour les rassurer qu’autre chose.

Afin de garantir une bonne et saine transaction, le site propose plusieurs niveaux de sécurité. Les conducteurs sont ainsi « jugés » par leurs précédents passagers, une bonne façon de se faire une idée de leurs qualités. Le paiement est également sécurisé via la carte bancaire. Plus besoin de se présenter avec du liquide. Un plus pour les passagers mais aussi les conducteurs. « Avant 2011, le site ne proposait pas ce système, explique François.Les gens payaient en arrivant avec parfois la mauvaise surprise de ne jamais voir les gens arriver… Là tout est réglé avant, il y a donc moins de risque de désistement. » Cette nouvelle organisation a tout de même un coup, le site se prenant au passage entre 7 et 10 % de commission, payée par le passager.

Si le covoiturage touche d’avantage les jeunes, François garde le souvenir d’un trajet particulier : « Une personne avait réservé pour ses parents. Ils avaient 83 ans tous les deux ! Ils étaient très contents. Outre l’aspect économique, le fils était rassuré par le fait que ses parents allaient être déposés devant chez eux. C’était beaucoup plus sécurisant que s’ils avaient dû prendre le train puis un taxi. Et pour moi, c’était un voyage très agréable. Car si le covoiturage représente avant tout un avantage financier, c’est aussi l’occasion de belles rencontres avec les gens. »

*Grégoire Amir-Tahmasseb-lunion.presse.fr–LE 13/10/2013

A savoir

***********************

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

journées torrides…

Quand il fait trop chaud pour travailler %C3%A9ventail-anim%C3%A9

*15 trucs pour se rafraîchir en temps de canicule

cliquer ici: Quand il fait trop chaud

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

Prévenir la transpiration excessive

L'Etat du Colorado est en train de bruler depuis mardi dans actualité

La transpiration excessive est liée à de multiples facteurs environnementaux et, plus rarement, à certaines pathologies. Comment limiter ce type de  désagrément ?  *cliquer ici: transpiration excessive

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

image

*cliquer ici: Canicule,des précautions à prendre

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

Comment bien choisir ses lunettes de soleil?

314295-choisir-ses-lunettes-de-soleil-et-656x383-1

L’été approche avec son lot de rayons UV qui s’ils peuvent être néfastes pour la peau, le sont également pour les yeux. Pour s’en protéger, mieux vaut choisir une bonne paire de lunettes plutôt qu’une paire au rabais. *cliquer ici: Savoir gérer son capital soleil

Lire dans la même page:

Vous êtes fragiles : cherchez l’ombre

Bronzer, entre peur et plaisir

Savoir gérer son capital soleil

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

***************************

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Change The World Together |
April Bowlby |
Une consultante et ses reto... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luxotesteuse
| L'Opportuniste
| Vieillir ensemble