clin d'œil féminin

Beaucoup de préjugés, de prétentions, de divagations et de mensonges ont désorienté les femmes et les hommes

Archive pour février, 2021

L’Algérie enregistre le plus fort taux de femmes ingénieures

Posté : 27 février, 2021 @ 10:11 dans femme | Pas de commentaires »

*L’Algérie enregistre le plus fort taux de femmes ingénieures au monde

Les algériennes sont des matheuses et marchent, désormais, dans le pré carré de la gent masculine, traditionnellement élue pour la voie royale, qu’est celle des études d’ingénieur. C’est ce qui ressort du dernier rapport de l’Unesco, publié ce 11 février et intitulé « La course contre la montre pour un développement plus intelligent »

Les femmes algériennes doivent prendre leur destin en main

Le rapport onusien qui dénonce la faible proportion de femmes diplômées en ingénierie dans le monde, fait néanmoins ressortir, néanmoins, que les plus fortes représentations de femmes parmi les diplômés en ingénierie se situent dans les Etats arabes et notamment en Algérie (48,5%), au Maroc (42,2%), en Syrie (43,9%) et en Tunisie (44,2%).

Seuls quelques pays d’Amérique latine arrivent à des chiffres similaires (47,5% au Pérou, 45,9% en Uruguay, 41,7% à Cuba). Ce qui contraste avec les résultats globaux de l’étude qui indique que les diplômées en ingénierie ne sont que 28% contre 40% en informatique, dans le monde. Des résultats qui tordent donc le coup aux idées reçues et indique que les pays du Maghreb enregistrent les plus forts taux de femmes ingénieures au monde, et l’Algérie arrive en tête de ce classement.

L’Algérie enregistre le plus fort taux de femmes ingénieures au monde (rapport)

C’est donc à juste titre que la publication Econostrum, qui cite le document, estime que Le rapport « La course contre la montre pour un développement plus intelligent » bouleverse les idées reçues, du fait que le vivier des femmes ingénieurs se situe bel et bien sur la rive sude de la méditerranée et non sur sa rive nord. Le rapport de l’Unesco signale d’ailleurs que la parité sur les postes de chercheur(se)s ne cesse de progresser au Sud de la Méditerranée.

L’Unesco note que leur nombre est passé de 35% en 2005 à 47,1% en 2017 en Algérie et de 36% à 45,6% en Egypte sur la même période. Des chiffres prometteurs, même si ces moyennes masquent d’énormes disparités selon les domaines de recherche. Ainsi, les chercheuses algériennes ne représentent que 42,7% des postes en ingénierie et technologie mais 71,7% en sciences naturelles. Les Egyptiennes 28,9% en ingénierie et technologie et 48,9% en santé et services sociaux.

Ce rapport de l’Unesco axé sur les Objectifs de développement durable pour 2030 et sur la quatrième révolution industrielle a été produit avec le soutien de la Fondation Ipsen. Il sera publié dans son intégralité en avril 2021.*Radio M -  13 février 2021

Direct : Des centaines de milliers de manifestants à Alger : Toute  l'actualité sur liberte-algerie.com

******************************************************

*vidéoFemmes dans le Hirak | Dr Karima Achour

Achour 10 2017

*******************************************

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

*****Cela fait plus de deux qans que les Algériens investissent les rues par milliers pour revendiquer leurs droits de citoyens et leur désir de construire une Algérie nouvelle. Cette bataille extraordinaire est menée par des femmes et des hommes courageux.*press here:  Femmes algériennes

*Ces femmes qui font le charme de la révolution

Résultat de recherche d'images pour "femmes algériennes manifestations"

**********************************************

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

coeurgif.gifcoeurgif.gifcoeurgif.gifcoeurgif.gifcoeurgif.gifcoeurgif.gifcoeurgif.gifcoeurgif.gifcoeurgif.gifcoeurgif.gif
 
600_225278_vignette_haik
 
**à l’occasion du 08 mars
 
La recette du bonheur au quotidien
 
Que doit faire votre partenaire pour vous rendre heureuse?
 
Quelques dates marquantes du 8 mars
 
wewantsexequality8mars.jpg
 
 
*voir dossier ici: clin d’œil féminin
 
*Une femme à vendre pour 1€
 
*consulter par ailleurs:
 
**La femme écrivain entre fiction et histoire
 
Ces femmes qui font le bonheur de l’Algérie
 
 
hip-hop-dancers
 
coeurgif.gifcoeurgif.gifcoeurgif.gifcoeurgif.gifcoeurgif.gifcoeurgif.gifcoeurgif.gifcoeurgif.gifcoeurgif.gifcoeurgif.gif
 
gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**Sondages

How to Play 21 Questions (with Pictures) - wikiHow

*Quelle tenue traditionnelle préférez-vous ?

*Votre truc anti-stress ?

*A qui ressemblez-vous le plus dans votre famille ?

*D’après vous, pourquoi les gens se marient-ils ?

*cliquer ici: Des sondages par-ci par-là

******************************************

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**Agnès Callamard, nouvelle secrétaire générale d’Amnesty International

Elle s’appelle Agnès Callamard, c’est une Française et c’est elle la nouvelle patronne de l’ONG Amnesty International, l’une des plus importantes organisations mondiales de défense des droits de l’homme. Elle n’est pas diplomate et elle ne veut pas de cette étiquette. Elle se revendique militante, femme de terrain et s’est fait connaître à l’ONU par ses enquêtes sans concessions visant aussi bien les forts que les faibles. Portrait.

La nouvelle secrétaire générale d'Amnesty International adresse un "carton  rouge" à l'État français

Si l’on écoute ceux qui l’ont croisée, c’est une pile électrique, un petit bout de femme gonflé à l’énergie, bourrée d’humour et qui parle anglais parfaitement avec un accent français épouvantable. Veuillez accueillir Agnès Callamard, 56 ans, nouvelle secrétaire générale d’Amnesty International, une maison qu’elle connaît bien puisqu’elle y a travaillé entre 1995 et 2001 jusqu’à devenir la cheffe de cabinet du patron de l’époque, le Sénégalais Pierre Sané.

« Elle va apporter une expertise et un réseau au niveau international inégalée, dit-il. Agnès est la synthèse d’un nexus ONG-Nations unies-université. Elle vient du monde universitaire. Elle a travaillé pour les Nations unies et pour Amnesty International. Elle réunit les trois expériences des acteurs clés du système mondial des droits humains. Une fois que vous avez cette expérience-là, vous pouvez avoir une réflexion d’ensemble sur la problématique des droits humains et de l’action qu’il faut entreprendre. Et je crois que, vraiment, c’est le meilleur choix qu’Amnesty pouvait faire. »

**Une militante qui n’épargne personne

C’est une militante qui a labouré le terrain pour l’ONU avant d’être nommée en 2017 rapporteure spéciale des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires. Et là, elle n’a épargné personne : elle a taclé les États-Unis pour la frappe de drone illégale qui a tué le général iranien Qassem Soleimani. Elle a tancé la France pour l’abandon des jihadistes français arrêtés en Irak et s’est aussi mobilisée contre l’impunité des crimes commis envers les journalistes.

« Malheureusement, au cours d’une conférence vidéo de notre association, nous avons perdu notre secrétaire général Pierre-Yves Schneider, qui a fait une crise cardiaque sous nos yeux », raconte Danièle Gonod, la présidente de l’Association des amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, nos deux confrères assassinés au Mali en 2013. « C’était quelque chose pour nous de dramatique et elle est venue à ses obsèques. On parle beaucoup d’elle pour son combat, son énergie, sa détermination, son courage, mais tout cela est sous-tendu par une véritable empathie. Elle ne traite pas de dossiers, elle parle de personnes. »

–« Réduire les fractures »

Son combat le plus retentissant, c’est sans doute celui qu’elle a mené à la mémoire de Jamal Khashoggi, ce journaliste saoudien exécuté dans des conditions atroces en Turquie en 2018. Dans le rapport qu’elle remet au nom de l’ONU, Agnès Callamard n’hésite pas à parler d’acte prémédité par l’État saoudien, ce qui lui vaut harcèlement et menaces de mort. Aujourd’hui, son mandat onusien se termine, mais la suite ne sera pas non plus de tout repos, souligne Pierre Sané.

« Amnesty a traversé une période difficile parce qu’il y a eu des problèmes de gestion, des problèmes de traitement du staff qui étaient un peu la manifestation d’un malaise très profond. Et ce malaise existe toujours donc je crois que c’est sa première priorité. C’est de réduire les fractures, d’unir le mouvement et de redéfinir les domaines de travail : la lutte contre la pauvreté, le changement climatique… C’est-à-dire des domaines qui ne sont pas nécessairement ceux d’Amnesty. Mais les droits humains évoluent et Amnesty doit évoluer pour continuer d’être pertinent et apporter de l’espoir aux victimes », affirme Pierre Sané.

Agnès Callamard l’a bien compris et s’est déjà approprié ce travail. Revenir chez Amnesty International, « ce n’est pas un retour aux sources, dit-elle. J’ai beaucoup changé et je pense qu’Amnesty a beaucoup changé aussi. » - rfi.fr/ 04 avril 2021

La Française Agnès Callamard nommée secrétaire générale d'Amnesty  International - LINFO.re - France, Société

*****************************************************************

Elizabeth Moore Aubin  nouvelle  ambassadrice en Algérie

 La Maison Blanche a annoncé, ce jeudi 15 avril 2021, l’intention du président américain, Joe Biden, de nommer Elizabeth Moore Aubin en qualité d’ambassadrice en Algérie. 

L’Algérie enregistre le plus fort taux de femmes ingénieures dans femme

La diplomate avait occupé le poste de cheffe de mission adjointe de 2011 à 2014 à l’ambassade des Etats-Unis à Alger. Pour ainsi dire, elle connaît bien le pays.

Mme Aubin parle français et italien, selon la Maison Blanche. Elle est diplômée du Banard College of Columbia University et de la Maxwell School de l’Université de Syracuse.

L’ambassade américaine en Algérie est sans ambassadeur depuis le départ de John Desrocher en août dernier, soit un peu plus de huit mois.* médias- jeudi 15 avril 2021

*******************************************************

Houda Nutrition, Montreal, QC (2021)

« J’essaie d’aborder le concept d’alimentation intuitive, dit Houda Hatem. Pendant le mois de ramadan, c’est plus difficile, parce qu’on va réprimer notre faim et notre soif pour jeûner. »

Houda Hatem, une nutritionniste algérienne au Canada

Houda Nutrition, Montreal, QC (2021)

**Née en Algérie, Houda Hatem a grandi à Montréal. C’est au cégep de Saint-Laurent qu’elle a eu l’idée de devenir nutritionniste. « Dans un cours de sport, on a abordé la nutrition et les emballages, se rappelle la jeune femme. J’ai trouvé ça tellement intéressant. Je me suis dit que j’allais aider les gens. Travailler avec eux, pour qu’ils trouvent des solutions créatives à leurs problèmes. Dès le départ, je savais que je ne proposerais pas une solution One size fits all. »

Comme d’autres nutritionnistes, Houda Hatem est présente sur Instagram. Ce qui est original, c’est que la jeune femme de Pierrefonds y donne notamment — avec humour — des conseils aux musulmans pour mieux vivre le ramadan

Publié le 13 avril 2021
Diplômée de l’Université McGill en 2018, Houda Hatem est devenue nutritionniste en milieu hospitalier et en pratique privée. Houda nutrition — c’est le nom de son site internet — propose des consultations en ligne basées sur l’alimentation méditerranéenne, particulièrement aux femmes qui ont tendance à oublier de prendre soin d’elles.
**Pas de gruau pour déjeuner

Même si les immigrants formaient 12,6 % de la population du Québec en 2011, rares sont les nutritionnistes d’origine étrangère. Cela complique la vie de certains patients, qui peuvent être gênés d’expliquer qu’ils mangent un tajine aux légumes ultra cuits plutôt qu’une salade au chou frisé.

« Plusieurs clientes me disent : “J’ai déjà consulté une nutritionniste, mais elle ne me comprenait pas vraiment”, témoigne Houda Hatem, membre de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec (OPDQ). Or, manger satisfait des besoins physiques, mais aussi sociaux et culturels. “Quand j’étais en stage dans un CHSLD, j’ai vu qu’un patient d’origine égyptienne avait du gruau pour déjeuner, se souvient la nutritionniste. J’ai dit : ‘Ça ne va pas marcher.’ Ma superviseure l’a par la suite reconnu. ‘Tu avais raison, le résidant préférerait avoir du fromage et du pain’, m’a-t-elle dit.”

**Mois de ramadan

Cette année, le 13 avril est le premier jour du ramadan, selon l’Association musulmane du Canada. Pendant un mois, les musulmans pratiquants adultes et en santé doivent jeûner de l’aube jusqu’au coucher du soleil. Si certains se réjouissent de ne plus avoir à préparer de lunchs (oui, oui), d’autres stressent à l’idée de grossir en mangeant trop, le soir venu. « Même si l’objectif devrait être spirituel, non pas de perdre du poids, ça revient », constate Houda Hatem.

« Pendant le ramadan, on a une plus grande sensibilité aux aliments, explique-t-elle. Notre corps va avoir des envies alimentaires. Il va rechercher le sucre, qui est une source d’énergie. Des gens ont aussi envie d’aliments salés. Je leur explique que c’est parce que le corps n’est pas hydraté. Le corps va chercher du sel, parce que le sel retient l’eau. Le ramadan est une excellente période pour avoir des discussions sur l’alimentation. »

**Boire et manger la nuit

Au début du ramadan, les Montréalais qui pratiquent ce jeûne religieux pourront boire et manger entre 19 h 38 et 4 h 43 le lendemain matin — une période qui raccourcit quotidiennement, comme les nuits. Deux repas sont normalement proposés : l’iftar au coucher du soleil et le suhoor avant l’aube. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) émet des recommandations alimentaires pour le mois de ramadan, conseillant par exemple de boire beaucoup d’eau une fois la nuit tombée.

Pour être énergisé durant la journée, Houda Hatem suggère de manger des aliments protéinés et riches en fibres avant le lever du soleil, comme du quinoa, des pistaches, du yogourt grec, des figues, des abricots secs et du son de blé ou d’avoine. Sur Instagram, elle rappelle avec humour qu’il vaut aussi mieux réduire d’avance le café…

**Jeûne à la mode

Le jeûne du ramadan est un « jeûne sec », selon Le grand livre du jeûne, publié par la Dre Évelyne Bourdua-Roy, médecin de famille, et la neuroscientifique Sophie Rolland, aux éditions Pratico Pratique. « La déshydratation qu’il provoque ajoute un degré de difficulté qui ne semble pas avoir de bénéfice particulier d’un point de vue médical », écrivent-elles. Ce jeune sans liquide pourrait être dangereux pour les reins s’il se prolongeait au-delà d’une journée, ce qui n’est pas le cas pendant le ramadan. « Nous respectons le choix de ceux qui le pratiquent pour des raisons religieuses et les soutenons pendant leur jeûne », précisent les autrices.

« Le jeûne intermittent est un peu venu briser le tabou du jeûne, estime Houda Hatem. C’est à la mode, alors que le ramadan, ça fait 1400 ans que des gens le font, sans que ça soit à la mode… » La nutritionniste souligne que ramadan n’égale pas famine. « Dans un état de famine, le corps va chercher des protéines dans les muscles et son immunité est affectée, rappelle-t-elle. Ce n’est pas ça : on mange quand même deux repas par jour. »

**Ramadan en pandémie, bis

Pour la seconde fois, le ramadan est assombri par la pandémie. « Je m’accrochais à l’idée que cette année, ça pourrait être normal, dit Houda Hatem. Mais non. » Habituellement, le repas du soir du ramadan est l’occasion de se rassembler, chez les gens ou dans les mosquées. « L’année dernière, j’ai mangé tous mes repas de ramadan seule chez moi, se souvient la jeune femme. J’avais fait un repas Zoom avec mes parents et mes sœurs, c’est tout. Ce ramadan-ci, je suis heureusement avec mes parents. » *La Presse.ca-  13 avril 2021

 Consultez le compte Instagram d’Houda Hatem

****************************************************

 

Change The World Together |
April Bowlby |
Une consultante et ses reto... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luxotesteuse
| L'Opportuniste
| Vieillir ensemble